Roger-Vasselin : "Je ne m'y attendais pas"

par le 17/02/2016
Roger-Vasselin :

Roger-Vasselin : "Je ne m'y attendais pas"

par le 17/02/2016

C'était un peu la "surprise" de la sélection de l'équipe de France de coupe Davis - annoncée par Yannick Noah ce matin - qui partira mercredi prochain en Guadeloupe pour affronter le Canada au 1er tour de l'épreuve (4-6 mars). Edouard Roger-Vasselin lui même ne s'attendait pas forcément à être appelé en cinquième homme. Mais il se ravit évidemment de cette situation qu'il a déjà connue à deux reprises ces deux dernières années (à chaque fois contre l'Allemagne), sans jamais être titularisé. Présent à Marseille pour l'Open 13 Provence, Edouard a réagi à cette sélection et nous parle du rôle qui sera le sien.

Quand avez-vous appris votre sélection pour ce 1er tour de coupe Davis ?
ERV : "Je l'ai su lundi soir, par un petit texto de Yannick (Noah) qui me demandait de le rappeler. Je l'ai bien évidemment rappelé de suite ! Il m'a expliqué les raisons de son choix. Je ne m'y attendait pas vraiment, beaucoup moins en tout cas que les autres fois où j'avais été pris. Je suis bien sûr très heureux d'intégrer le groupe. C'est intéressant d'être là dès le début de l'aventure pour ensuite pouvoir, pourquoi pas, continuer jusqu'au bout, ce qui est l'objectif du capitaine. Après, je garde les pieds sur terre car je sais la déception que c'est de ne pas être dans le groupe. J'en ai discuté ouvertement avec Nico (Mahut), je comprends ce qu'il peut ressentir, surtout qu'il a bien joué ces derniers temps. Donc je reste sobre. Je pourrai peut-être plus en profiter une fois là-bas, surtout si j'intègre les quatre."

Noah vous a-t-il précisé ce qu'il attend de vous ?
ERV :
"Il compte sur moi pour entraîner les gars en double, et m'entraîner aussi bien sûr au cas où ! Le point sur lequel il a insisté, c'est ma capacité à jouer aussi bien à droite qu'à gauche, ça a été la clé de son choix avec aussi le fait que je ne suis pas "manchot" sur terre battue vu que j'ai gagné Roland Garros (en 2014 avec Julien Benneteau). Mais pour l'instant, je suis bien le cinquième homme."

Jouer à gauche ou à droite, avez-vous une préférence ?
ERV : "Cela fait deux ans et demi que je joue à droite (avec Benneteau), et je n'ai pas eu de mauvais résultats... Mais je pense que je serais meilleur à gauche, car ma qualité de retour et ma diagonale de revers sont je pense un peu meilleures."

Jouer à gauche, cela sous-entend de jouer avec Tsonga. Jouer à droite, en revanche, ce serait avec Richard. Une préférence ?
ERV : "Pas forcément. J'ai joué davantage avec Richard, donc j'ai un peu plus de repères avec lui. C'est vrai que ce n'est pas toujours évident de jouer avec un joueur qu'on connaît moins. Mais ces six derniers mois, j'ai gagné trois tournois aux côtés de trois joueurs avec lesquels je n'avais pas discuté ne serait-ce qu'une minute avant qu'on commence à jouer ensemble (Bogota avec Stepanek, Cincinnati avec Nestor, Metz avec Kubot) ! Donc c'est possible. Peut-être parce que j'ai un jeu assez complet dans le sens où je suis capable de bien retourner ou de bien volleyer. En ce sens, je suis assez complémentaire de beaucoup de joueurs, je peux m'adapter."


TOP 3

Nouvelle volée rétro signée Goffin

Après celle de Thiem à Munich la semaine dernière, c'est au tour de David Goffin de signer...

Llodra rouvre le chapitre "tennis et homosexualité"

C’est une idée éventuelle de cadeau pour les amateurs de service-volée. Le livre...

Tennis Break News

Gagnez 2 places pour la finale du LTC Deauville-Normandie

Jean-Baptiste Baretta

Après plus de 7 ans de développement et 2 ans de travaux, le Lawn Tennis Club Deauville-Normandie ouvre enfin ses portes le lundi 13 juin. Cette idée un peu folle, qui remonte à 2007, a été émise et portée par deux entrepreneurs normands ...

4 Réactions

Quentin Halys passe un cap !

Jean-Baptiste Baretta

Ce week-end, Quentin Halys a remporté le premier titre Challenger de sa carrière. Une belle performance de la part du Français de 19 ans (il est né le 26 octobre 1996), coaché par Olivier Ramos. Un succès obtenu à Tallahassee (Floride) face à un autre ...

1 Réactions

Le pétage de plombs de Dimitrov

Jean-Baptiste Baretta

Grigor Dimitrov a tout bonnement pété les plombs en finale du tournoi d'Istanbul. Alors qu'il menait 7/6, 5-2, il a vu son adversaire Diego Schwartzman recoller à un set partout. A 6/7, 7/6, 4-0, il a brisé une raquette pour la 2e fois du match, écopant d'un point de ...

1 Réactions

Madrid : Serena ne sera pas là

Jean-Baptiste Baretta

Vainqueur à Madrid en 2012 et demi-finaliste l'an passé, Serena Williams a annoncé son forfait pour l'édition 2016 du tournoi ! " Malheureusement, je ne vais pas pouvoir jouer à Madrid car j'ai de la fièvre et je ne me sens pas à 100%. Mais j'ai l'espoir de revenir ...

0 Réaction
Lire toutes les news
Réalisé par Clikeo Agence Web Clikeo